(

)

Dans les actes antérieurs au XVIe siècle, Saint-Pierre des Tripiers est connu sous le nom de Sanctus Petrus de Stirpetis, c'est-à-dire Saint Pierre des Défriches.

Lorsque le français fut substitué au latin dans les actes publics, de stirpetis devint d'Extrepieds, Destrepiers, d'Estripiers, des Tripiés,

et on traduisait ces dénominations par trois pieds, pieds droits, trois pierres, ce qui n'est conforme ni à l'étymologie, ni à la réalité.

En bonne logique, la localité devrait s'appeler Saint-Pierre des Défriches ou Saint-Pierre des Essarts.
essart : du latin exaratus, participe de exaro (enlever, déterrer en labourant)

la Jonte : de Juncta, jonction ; en patois : Jouhonto